Cet article a été rédigé par L’Atelier populaire, avec qui nous allons prochainement programmé une conférence sur la saponification à froid. Nous les remercions pour cet article et ce partage.

 

Qu’est-ce que la saponification ?

Depuis environ 4500 ans, les hommes utilisent et commercialisent le savon. Depuis cette époque, la recette du savon n’a pas tellement changé, elle se compose d’un mélange de corps gras et de soude. C’est cette réaction chimique que nous appelons saponification et qui permet d’obtenir du savon et de la glycérine. Les corps gras présents dans la production de savon peuvent être des huiles, des beurres végétaux, ou des graisses animales.

Il existe 2 méthodes de saponification : la saponification à froid et à chaud.

QU’EST-CE QUE LA SAPONIFICATION À CHAUD ?

Couramment utilisée dans l’industrie cosmétique, la saponification à chaud consiste à chauffer des matières grasses et de la soude. En règle générale, en utilisant cette méthode de production, le savonnier met de la soude en excès afin d’être sûr que toute la phase huileuse présente dans la préparation soit transformée en savon. Cette préparation est ensuite chauffée pendant plusieurs heures ou jours, ce qui permet d’accélérer le processus de saponification, d’industrialiser la production et de réaliser des économies d’échelle. Cette “pâte de savon” est par la suite rincée de nombreuses fois à grande eau, afin d’éliminer tous les résidus de soude et obtenir un mélange non corrosif. Après avoir été coulé et refroidi, le savon est découpé et tamponné au bout de 24 heures et peut être directement utilisé.

Certains savons saponifiés à chaud sont mondialement connus comme : le savon de Marseille (à base d’huile d’olive) ou le savon d’Alep (à base d’huile de Laurier). Ces savons sont populaires pour leur vertu très nettoyante, leur prix le plus souvent attractif, et leur longue durée de vie. Cependant, ces savons peuvent être agressifs pour la peau et ont une méthode de fabrication très consommatrice d’énergie.

La méthode de saponification à chaud est aussi utilisée pour créer des bondillons de savon.

Ces bondillons ressemblent à de petits granules composés exclusivement de savon. C’est-à-dire que lors de leur fabrication, on sépare la glycérine du savon. Composés à 99 % d’huile de palme, ils sont utilisés par certains savonniers pour fabriquer leurs savons, car bon marché, facilement transformable, industrialisable et commercialisable rapidement.

En effet, la plupart des savons conçus par l’industrie cosmétique sont issus du mélange entre des bondillons, des colorants, du parfum, des additifs et de la glycérine. Tous ces ingrédients ajoutés intentionnellement par le savonnier sont présents dans la liste INCI du savon. En quelque sorte, le savon fabriqué à base de bondillons est un peu ce que le croissant congelé est au boulanger.

L’utilisation de savon issu d’une fabrication à base de bondillons peut être agressive pour la peau. Ces savons sont en général de basse qualité, non bio, et ont un impact environnemental et écologique négatif, dû à l’utilisation de l’huile de palme dans leur composition.

 

QU’EST-CE QUE LA SAPONIFICATION À FROID ?

La méthode de saponification à froid consiste quant à elle à mélanger des matières grasses et de la soude pendant environ 20 minutes, sans les chauffer.


 

 

Il faut savoir que dans ce mélange, et a contrario de la saponification à chaud, on ajoute de l’huile en excès pour être sûr que toute la soude réagisse et que la saponification soit totale. Est aussi présente dans ce mélange “corps gras et soude”, de la vitamine E (tocophérol) qui est un antioxydant qui agit comme un bouclier protecteur ralentissant le vieillissement et l’oxydation des huiles végétales présentes dans le savon. Le mélange est ensuite coulé dans un moule et laissé au repos pendant 24h -48h. C’est ce qu’on appelle la phase de “gel”, le savon va naturellement produire de la chaleur et ainsi la première phase de saponification pourra s’opérer.

 

 

Ce délai passé, le savon va être démoulé, découpé, tamponné et mis à sécher pendant 1 mois. Durant cette phase de séchage, aussi appelée “la cure”, l’eau s’évapore, et le processus de saponification s’opère complètement. On s’assure ainsi qu’il ne reste plus de soude dans le savon et donc qu’il n’est pas corrosif et prêt à l’emploi.

 

 

 

La saponification à froid reste donc une méthode de production de savon difficilement industrialisable à cause entres autres de la période de “cure” qui demande des aménagements d’espace et d’organisation conséquents. S’ajoute à cela une durée de vie des produits plus limitée dans le temps, et l’exigence donnée à la qualité des matières premières qui n’est pas forcément compatible avec la problématique de profitabilité maximum de l’industrie cosmétique.

 

LES AVANTAGES DES SAVONS SAPONIFIÉS À FROID :

Les savons saponifiés à froid contiennent naturellement de la glycérine* produite lors de la saponification. Elle permet une meilleure hydratation de la peau, et donc de préserver celle-ci ! Les savons saponifiés à froid sont tout particulièrement conseillés pour les peaux sèches et sensibles.

*la glycérine étant naturellement présente dans les savons à froid, elle n’est pas présente dans la liste INCI. La liste INCI figure sur le packaging cosmétique et répertorie uniquement les ingrédients ajoutés intentionnellement par le fabricant dans l’ordre décroissant de leur apparition.

Autre avantage, le mélange entre les corps gras et la soude n’étant pas chauffé, les vertus des huiles de surgraissage sont préservées et gardent leurs propriétés émollientes, adoucissantes, protectrices, et nourrissantes. La méthode de saponification à froid permet de préserver au maximum l’intégralité des ingrédients. C’est pour cette raison qu’il est d’autant plus intéressant de sélectionner des matières premières de qualité, naturelles, au maximum biologiques et d’éviter tout pesticide ou perturbateur endocrinien.

Par conséquent, les savons saponifiés à froid sont en règle générale gage de qualité. Les matières premières sont soigneusement sélectionnées, majoritairement biologiques et produites localement. Les additifs sont généralement d’origine naturelle, comme les huiles essentielles pour parfumer ou l’argile pour colorer.

De plus, grâce à la préservation des vertus des huiles de surgraissage dans la méthode de saponification à froid, la sensation de la peau après lavage est beaucoup plus agréable que lors de l’utilisation d’un savon classique. Finie la sensation de crissement sur votre peau !

Enfin, la saponification étant faite à froid, l’impact énergétique de la production de savon est donc réduite (moins d’électricité et d’eau).

Faire le choix de la technique de saponification à froid, c’est faire le choix d’une cosmétique vivante, qui se conserve certes moins longtemps mais qui favorise la qualité, et qui se veut plus respectueuse de l’homme comme de l’environnement.

 

 

COMMENT SAVOIR QUE MON SAVON EST SAPONIFIÉ À FROID ?

Il suffit de regarder le packaging, le logo SAF est imprimé. Ce logo SAF certifie que la marque fabrique ses savons grâce à la méthode de la saponification à froid.

SAPONIFICATION À CHAUD VS SAPONIFICATION À FROID :

 

Pourquoi chez Atelier Populaire nous avons choisi la saponification à froid ?

Chez Atelier Populaire, nous avons choisi d’utiliser la méthode de saponification à froid pour produire nos savons, car nous sommes une manufacture savonnière aux engagements forts : la qualité est au centre de nos préoccupations.

Tous nos produits sont composés de matières premières soigneusement sélectionnées (pas d’huile de palme), d’origine naturelle, et majoritairement bio. Afin d’assurer cette qualité, nous avons choisi d’opter pour la saponification à froid qui permet au savon de ne pas agresser la peau, et de ne pas dénaturer les vertus des huiles de surgraissage.

Un autre de nos engagements est une fabrication locale et artisanale, dans notre manufacture savonnière, en plein cœur de Paris. Pas question d’utiliser des « bondillons » de savon issus de la saponification à chaud pour fabriquer nos savons, comme c’est le cas dans l’industrie cosmétique ! Grâce à ses savons saponifiés à froid, Atelier Populaire compte bien réconcilier Paris avec l’artisanat.

La production de savon par le biais de la saponification à froid permet aussi à Atelier Populaire de satisfaire ses engagements environnementaux. Produire c’est bien, mais dans de belles conditions, et en respectant notre planète c’est encore mieux ! Cette méthode de fabrication permet d’utiliser moins d’eau, moins d’électricité et d’obtenir des savons biodégradables.

D’autres articles sont à retrouver sur le blog de la savonnerie.