Faire Noël zéro déchet quand sa famille s’en fout

Noël : des moments de fête, de partage, de retrouvailles en famille ou avec les gens qu’on aime … Mais aussi de ruées vers les magasins, de sapins en pot, de papiers cadeaux à foison ! Comment concilier ses valeurs, l’envie de faire plaisir et les susceptibilités de ses proches ? On passe au crible tous les aspects de Noël ! Préparez votre second degré on n’y va pas de main morte. 

Guirlandes, bombe à neige et sapin

Dans notre monde idéal

Au pays merveilleux du zéro déchet, la décoration de Noël serait minimaliste. On aurait déguisé notre plante de salon en sapin de Noël. Les plus bricoleurs ou bricoleuses auraient créé un sapin en bois de palette. Et les fans de couture auraient fabriqué une couronne de l’Avent avec des chutes de tissus. À table, on aurait mis une belle nappe avec les serviettes en tissu assorties et deux bougies récup, ça aurait été magnifique.

Sapin de Noël en tissu

Sapin crée à partir de chutes de tissu 

Dans la famille

Là l’ambiance est un peu différente. Abattage de sapins en masse pour que chacun ait son petit arbre mort dans son salon. Quand on dit “en masse” c’est pas pour rigoler. On abat entre 5 et 6 millions de sapins tous les ans. Vive la tronçonneuse ! Et pourtant on sait que papy crise dès que les enfants jouent près du sapin, car il va y avoir des épines partout et qu’il faut passer l’aspirateur quinze fois par jour ! Pour décorer le roi des forêts (qui n’est plus trop en forêt pour le coup), la cousine a sorti la maxi bombe à neige (#sapin90’s) ! Tatie va ensuite faire un tour dans un magasin type discount, craquer sur tout ce qui brille. L’année dernière le sapin était marron et or, alors cette année on le fait rouge et jaune ! Regarde 100 boules en plastique méga fragiles à 2 € !!

photo sapins de Noël

Pour un Noël en harmonie

Les enfants tiennent absolument à leur sapin de Noël ? Alors, on peut peut-être le louer et le faire replanter après ? Pour la décoration, on organise une virée en famille pour ramasser les pommes de pin dans les bois. Après un bon chocolat chaud de réconfort, on peint, on découpe, on upcycle ! Pour la déco de table de jour J, on lâche la bride mais on apporte les serviettes en tissu.

Dinde et bûche au chocolat  

Dans notre monde idéal

On ferait ses courses au marché et dans les magasins en vrac. On complèterait en passant chez les commerçants du coin qui vendent des produits locaux. Bien sûr, on préparerait un petit repas festif zéro déchet, assez végétal, de saison, bio et local. On aurait même réussi à finir un reste de céréales dans une recette audacieuse de bûche zéro gaspi. Tous les convives seraient ravis, affichant un sourire béat et personne ne critiquerait. Bref, un vrai régal ces retrouvailles en famille. (Si cela vous arrive vraiment, appelez-moi, je souhaite louer votre famille pour les prochaines fêtes !)

Dans la famille

C’est Noël ou c’est pas Noël ? Alors ce sera foie gras de canard sur toast de saumon fumé au caviar de dinde confite aux marrons saint jacques ! Évidemment le repas est super carné, les aliments “festifs” pas forcément top qualité et achetés suremballés. Le tout est complété par une petite sélection de plats tout choupis qui arrivent directement du magasin de surgelé d’à côté. C’est pas super ces petites purées de panais aux fèves et éclats de pistache en forme de sapin de Noël ? À la fin du repas on aura autant pollué à manger notre dinde que si on avait fait 2000 km en voiture chacun.

repas de noel

Pour un Noël en harmonie

Le plus simple est bien sûr de recevoir pour gérer le repas comme on l’entend. Mais tout le monde n’a pas cette chance (ou simplement pas envie de cuisiner pour ses 20 cousins et cousines !). Si les courses de Noël se font en commun, on peut proposer un critère qui nous tient à coeur. Par exemple “eh cette année si on essayait d’acheter local ?” et on répartit les courses. Et là, il y a deux tactiques. Un, on laisse aux autres ce qui nous paraît difficile à acheter sans emballages et on prend ce qu’on trouve facilement dans notre petit magasin de vrac. Ou deux, on donne le vrac facile aux autres. “Ok tata tu t’occupes des légumes, d’ailleurs tu peux prendre mes sacs à vrac sans souci” #lairderien. Et on s’occupe de ce qu’on maîtrise. Bien sûr que mon boucher pourra mettre la dinde directement dans ma cocotte !!

Cadeaux à gogo

Dans notre monde idéal  

Le plus beau des cadeaux, c’est de passer un moment d’amour et de partage tous ensemble, non ? Et si jamais on se fait des cadeaux, ils sont faits maison, ont une réelle utilité et sont offerts emballés dans un furoshiki qui sert depuis des années.

En cadeau, une vidéo totalement inutile (mais drôle) de Jimmy Kimmel (en) 

Dans la famille

“Où est passé le sapin ?” s’exclame tatie ! “Ben caché derrière la pile de cadeaux de 2 mètres de haut bien sûr !” Avec les parents, le frère et la soeur venus avec leurs conjoints, les grands-parents, tatie et son nouveau mari, ses deux enfants et les cousins et cousins, on est 17 autour de la table. Tout le monde a fait un cadeau à tout le monde, c’est bien normal. Ça fait donc 272 cadeaux ! Bon on commence à distribuer maintenant parce que la dinde va refroidir… Et comme chez les voisins c’est pareil, au final le Père Noël aura refourgué plus de 700 millions de cadeaux. Si on met tous les zéros ça fait 700 000 000 ! Ok il ne travaille qu’un jour par an mais il se donne quand même le vieux barbu.

Pour un Noël en harmonie

On vous fait une liste de suggestions à choisir selon votre feeling :

  • Level “famille récalcitrante” : On fait découvrir le furoshiki. « Euh tonton, tu peux me rendre l’emballage stp ? »
  • Level “Ok mais les cadeaux c’est bien quand même” : On opte pour du fait maison ou du seconde main. On est sympa, on vous donne les astuces du Défi Rien de Neuf.
  • Level “T’as raison, courir après un ultime cadeau le 24 dans des magasins surbondés, c’est chiant, on limite les cadeaux !” : On propose de faire des cadeaux sur le principe du Secret Santa. Chacun·e est responsable du cadeau d’une autre personne. Comme ça, cette année la cousine ne reçoit qu’un panier fleur de bain, sels relaxants et gel douche à la fraise et pas trois !
  • Level “On est ouverts à toutes tes idées saugrenues” : On propose de mettre de l’argent dans une cagnotte. Ça payera une après-midi en famille au bowling ou des vacances à Deauville. Chacun ses moyens et ses goûts 😉

Sur son 31 (le 25 !)

Dans notre monde idéal

Notre garde robe minimaliste est au top. Je prends cette petite robe noire, je l’accessoirise et voilà. Ou j’enfile mon pantalon noir, ma plus belle chemise et le tour est joué. Attends, on est beaux tous les jours !

Dans la famille

Votre mère (que vous adorez, ça n’a rien à voir !) vient de faire le tour de tous les magasins de la zone commerciale. Elle a dégoté une robe moitié paillettes, moitié sequins, dos nu, manches chauve-souris. Ma-gni-fique ! En plus, elle était en promo, une robe achetée, les escarpins dorés offerts, c’est parfait. Le tout sera porté une seule fois. Allez, tout le monde l’a déjà fait.

Pour un Noël en harmonie

Et si on organisait un troc de fringues entre cousin·es ? Tout le monde est trop loin et ce n’est pas possible ? Dans ce cas, on lance l’idée d’un dress code qui ne demande pas d’achat. Cette année, le 24 c’est soirée pyjama. Chaussettes en pilou-pilou et pyjama en flanelle de rigueur.  Et le 25, pourquoi ne pas porter le vêtement dans lequel vous avez vécu votre plus beau souvenir ? Allez, un petit effort, le bouton du costume de mariage va fermer.

chaussettes

L’incontournable du dîner de famille : le débat enflammé !

Dans notre monde idéal

À l’apéro, on parlerait des foufous qui achètent leur pâte à pizza toute faite alors que c’est si simple de la faire. En dégustant l’entrée, on échangerait notre dernière recette de déo maison. Il marche du tonnerre ! Pendant le fromage, on dévierait sur ce monde qui s’écroule. Ou va-t-on, ma pauvre Lucette ? Et ragaillardis, on passerait au dessert en se remémorant les bons moments de la marche pour le climat du 8 décembre. Et franchement, voir autant de monde rassemblé, ça donne de l’espoir. D’ailleurs, si on montait un groupe local Zero Waste France ici ?

Dans la famille

Ça donnerait plutôt ça : “Le zéro déchet c’est soit un truc de bobo, soit de hippies complets. Non mais attends, tu vis avec une boîte remplie de vers sur ton balcon ? C’est dégueu ! Tu fais ton dentifrice maison ? Chelou. Tu apprends à coudre ? En fait, on est retournés à l’âge de pierre. Franchement tu te prends la tête !! Et puis ça sert à rien ce que tu fais, regarde les grosses entreprises, c’est elles qui dirigent le monde. Comment ça, j’ai un rôle à jouer avec ce que j’achète ? Tu délires mon pauvre vieux / ma pauvre vieille.” Vous pouvez même en faire un bingo si vous voulez 🙂

Pour un Noël en harmonie

Etant donné que les services de location de famille idéale n’existent pas encore, il va falloir faire avec. Enfin, si vous ne voulez pas vous écharper à Noël. Et c’est plus facile de se changer soi que d’essayer de changer les autres. On vous propose donc quelques conseils de lecture afin de passer les fêtes en paix :

Noel en famille

Pour que Noël zéro déchet n’ait plus de secret pour vous, venez à notre après-midi de Noël spéciale. Rdv le 8 décembre à la Maison du Zéro Déchet. Découvrez le programme complet ici.

Et surtout pensez à passer de bons moments avec vos proches. C’est important l’amour <3 Et bon courage pour ces fêtes !

Rédaction : Pauline Imbault

Relecture : des gens choupis de Zero Waste France et de la Maison du Zéro Déchet

Photos

  • Sapin en tissu : Pauline I. (Maison du Zéro Déchet)
  • Sapins coupés :LloydTheVoid sur Pixabay
  • Repas de Noël : jeuxetcompagnie.fr
  • Chaussettes : unsplash
  • Famille : luooo.me
2018-11-30T12:26:38+00:00