Rencontre avec Maud de ManaMani, pro du coton et de l’essuie-tout réutilisables

Le jetable c’est quand même pratique pour plein de choses ! Prenez l’essuie-tout ou les tubes de cotons démaquillants ! Notre nouvelle fournisseuse, l’a bien compris. Elle tire l’essentiel du pratique de ces produits et nous les propose réutilisables ! Rencontre avec Maud de ManaMani 🙂

Pouvez-tu nous faire une rapide présentation ? D’où viens-tu ? Quel est ton parcours ?

Bien sur ! Je suis Maud, juriste de formation, mariée et maman de 32 ans. J’ai travaillé pendant deux ans en ressources humaines à Paris avant de partir pendant 5 ans en expatriation, d’abord en Corée du sud, puis à Abu Dhabi et enfin en Italie.

J’ai toujours été sensible au sujet de l’environnement. Et c’est vraiment pendant mes deux dernières années en Italie que j’ai décidé d’essayer de faire attention à mon mode de vie et de réduire mes déchets. Et c’est aussi à cette période que je me suis lancée dans l’aventure ManaMani.

Justement, peux-tu nous présenter ManaMani en quelques mots ?

ManaMani est une gamme de produits qui permettent une transition facile et agréable vers une réduction de nos déchets. L’objectif est que les personnes ayant envie de commencer à diminuer leurs déchets, puisse le faire sans bouleverser leur routine.

ManaMani propose donc des produits jolis et durables, qui s’inspirent dans leur fonctionnement, de leurs équivalents jetables. Ainsi la transition est la plus simple possible. Par exemple le distributeur de cotons a été pensé pour se rapprocher le plus possible de son homologue jetable pour que quiconque se sente prêt puisse se lancer facilement.

cotons manamani

Comment t’es-tu lancée dans une démarche zéro déchet ? Quelles ont été pour toi les principales difficultés ? 

J’ai commencé par ce qui me paraissait être le plus facile, à savoir les cotons jetables. La première poubelle que j’ai réussi à vider a été celle de la salle de bain (même s’il me reste mes lentilles de contact!). J’ai réussi en passant aux cotons réutilisables, protections hygiéniques réutilisables, cotons-tiges réutilisables, déodorant, savons et shampoings solides. Après je ne suis pas sans faille, j’ai encore du mal à vider totalement la poubelle de la cuisine par exemple, mais on continue d’essayer et elle diminue progressivement !

Le secret c’est de ne pas essayer de tout changer du jour au lendemain. Il faut faire un pas à la fois. On est tous capables de s’adapter à de nouvelles situations et d’intégrer des changements dans nos vies, il suffit de le faire progressivement. Faire un premier geste, en ressentir la satisfaction (moins jeter et donc moins acheter est vraiment satisfaisant!) puis le suivant vient tout seul.

maud de manamani

Comment t’est venue l’idée de monter ManaMani ?

Lorsque j’ai commencé à diminuer mes déchets je cherchais des produits durables, jolis, pratiques et de qualité pour remplacer le jetable. Je cherchais par exemple des produits fabriqués en France, issus d’une agriculture durable. Je n’arrivais pas à trouver ce qui me satisfaisait. J’ai donc décidé de les créer pour moi et pour les autres. A mon sens, lorsqu’on se lance dans une démarche pour l’environnement, on cherche une certaine cohérence. Réduire ses déchets n’a pleinement de sens que si on agit avec des produits dont la provenance et le mode de fabrication sont issus d’une démarche éco-responsable.

Aller au bout de la démarche était pour moi une priorité. En effet, réduire nos déchets n’est pas qu’une affaire de poubelle mais entraîne un changement dans nos modes de vie au quotidien et aussi nos modes de pensée. On perd moins de temps sur le superflu et on en gagne sur l’essentiel et ça nous permet d’entrevoir un nouveau mode de consommation plus sain, plus simple, plus juste dont nous avons tous plus besoin et la planète aussi.

Quelque part, nous n’essayons pas que de vendre des produits mais aussi un mode de vie qui nous rend heureux.

manamani

Est-ce que tu peux nous en dire plus sur la fabrication de tes produits et le choix de tes matières premières justement ?

Concernant les matières premières il y a deux critères, il faut qu’elles soient d’une part bonne pour la santé et d’autre part écologiques; ne venant pas de trop loin et ayant poussé dans des conditions respectueuses de l’environnement. Par exemple, le pochon du distributeur de carrés à démaquiller lavables est en chanvre qui vient de Roumanie et tissé en Belgique.

Les sacs à vrac sont en lin bio français. Concernant la confection, pour les raisons déjà évoquées, le choix de la fabrication française était une évidence. C’est un risque pour une jeune entreprise car cela coûte plus cher que de faire fabriquer à l’étranger. Nos produits sont donc fabriqués en France dans des ateliers d’insertions, ce qui permet d’ajouter un sens social au projet.

Qu’envisages-tu pour la suite ? D’autres pistes ?

Le but est de développer ManaMani, de recruter afin d’être plus nombreux et d’avoir plus de temps pour développer d’autres produits visant à affamer nos poubelles de façon facile et agréable.

Nous voulons accompagner la démarche et donner envie aux autres de s’y mettre car nous croyons à un mode de consommation plus responsable, plus centré sur l’homme, garantissant des retours positifs pour notre corps, notre communauté et notre planète.

 

Retrouvez les produits ManaMani à la boutique de la Maison du Zéro Déchet ou sur le site de la marque.

Toutes les photos qui illustrent cet article ont été prises par Maud de ManaMani (elle-même !)

2018-11-07T18:02:27+00:00