Devenir un lieu accessible et inclusif en 5 actions

Vous souhaitez savoir comment rendre un lieu plus inclusif pour les personnes en situation de handicap ? La Maison du Zéro Déchet vous montre en 5 actions comment c’est possible ! 

Être dans une démarche zéro déchet, c’est prendre soin de la planète et des êtres humains. La protection de l’environnement est un sujet qui concerne tout le monde. Partant de ce postulat, la Maison du Zéro Déchet souhaite être un lieu inclusif. C’est donc naturellement que la Maison du Zéro Déchet a décidé d’entreprendre des aménagements afin d’être accessible aux personnes en situation de handicap. Voici les 5 actions mises en place : 

1. Rendre l’entrée accessible 

Le premier aménagement se trouve dès l’entrée du lieu. Il faut permettre à toutes les personnes à mobilité réduite (fauteuil roulant, poussette, canne, déambulateur, transport d’objets lourds, etc) d’entrer dans la Maison du Zéro Déchet. Une rampe d’accès mobile, achetée d’occasion sur Le Bon Coin, a été installée. Un logo informant de la présence de la rampe a été fixé sur la façade extérieure à l’entrée de la boutique. Enfin, une sonnette, achetée dans un magasin de bricolage, a été fixée devant la porte d’entrée près du logo. Elle est constituée d’un boîtier relié sans fil à une prise et est donc très facile à poser. Celle-ci permet aux visiteurs de demander l’installation de la rampe. 

         photo aménagements extérieurs

Rampe d’accès mobile et sonnette installée pour l’appel de la rampe

2. Aménager les toilettes

Deuxième aménagement inclusif : les toilettes. Lors de notre emménagement, nous avions agrandi les toilettes pour répondre aux normes PMR (Personnes à Mobilité Réduite). Depuis, nous avons complété l’accès grâce à de petits travaux simples et faciles. Une poignée de tirage a été fixée sur l’intérieur de la porte afin que les personnes en fauteuil roulant puissent refermer seules la porte. Une barre d’appui a été fixée contre le mur près des toilettes pour permettre aux personnes à mobilité réduite de s’appuyer si besoin. Enfin, un miroir a été fixé plus bas que celui déjà en place, afin de permettre aux personnes en fauteuil roulant de pouvoir se voir à leur hauteur.

photo aménagements toilettes

Poignée de tirage, miroir à hauteur et barre d’appui

3. Simplifier la communication 

  • Utiliser le Facile À Lire et à Comprendre (FALC)

Tout document ou support de communication à destination d’un large public doit être compréhensible et lisible par tous. Pour cela, il existe un outil nommé le Facile À Lire et à Comprendre qui permet de faciliter à la fois la lisibilité et la compréhension d’un support de communication. Un des principes du FALC consiste notamment à ajouter des pictogrammes et des images pour faciliter la compréhension. La Maison du Zéro Déchet a créé des fiches recettes en FALC pour ses ateliers de fabrication de produits cosmétiques et ménagers. Ces fiches permettent aux participant·es de connaître les ingrédients utilisés ainsi que leur quantité.  

Exemple de fiche en FALC

  • Uniformiser la communication

Pour améliorer davantage les supports de communication, la mise en forme et le fond ont été uniformisés pour faciliter la lecture et la compréhension de ceux-ci. La police “Accessible DFA” permet une lecture facilitée pour les personnes malvoyantes et les personnes ayant des troubles DYS (dysphasie, dyspraxie, dyslexie, etc.) Elle est librement utilisable et téléchargeable via ce lien. Nous avons donc utilisé cette police sur différents supports de la Maison du Zéro Déchet (notamment sur les fiches recettes en FALC).

4. Rendre le site internet plus ergonomique

Le site internet est la première interface à laquelle les internautes vont se confronter, il est donc important que sa consultation soit facile. Nous avons par exemple créé un onglet “Accessibilitépour informer les visiteurs de notre démarche d’inclusion des personnes en situation de handicap. Dans cet onglet, il est également expliqué comment venir à la Maison du Zéro Déchet à partir du métro. En effet, les personnes non ou malvoyantes préparent en amont leurs trajets. Grâce à cet onglet, elles peuvent savoir quels sont les chemins possibles pour venir nous rendre visite. 

5. Inclure les personnes en situation de handicap dans le processus 

Les personnes en situation de handicap sont les mieux placées pour savoir quels sont leurs besoins. Un projet qui a vocation, initialement,  à répondre à leurs besoins doit donc se faire avec elles. La solution la plus adaptée est de se mettre en relation avec des associations spécialisées aux questions d’accessibilité ou celles du handicap. Utiliser son réseau pour solliciter des personnes concernées par ces problématiques est également une des premières démarches à entreprendre. 

Nous avons par exemple travaillé avec l’aide de deux associations : Valentin Haüy et Simon de Cyrène. Également, nous avons pu compter sur notre réseau de bénévoles. 

 

À travers ces 5 actions, la Maison du Zéro Déchet a pour ambition d’élargir son public. Et ce n’est qu’un début ! À l’avenir, l’association va continuer à développer de nouvelles actions dans cette démarche d’inclusion. Vous l’aurez compris, la Maison du Zéro Déchet tient à ce que vous vous sentiez toutes et tous les bienvenu·es pour découvrir, comprendre ou approfondir vos connaissances concernant le zéro déchet. Si vous souhaitez nous faire part de vos retours et impressions, n’hésitez pas à nous envoyer un mail à l’adresse contact@lamaisonduzerodechet.org.

 

Article rédigé par Dorine Rameau.

2019-07-25T16:11:40+00:00