Avoir un bébé quand on est zéro déchet : mission impossible ?

Devenir parent est une mission qui présente déjà en soi un beau challenge. Ajoutons par dessus la volonté d’accueillir un bébé de façon zéro déchet, vous vous dites impossible ? Laissez-nous vous donner les premières pistes à explorer pour ne pas renoncer à tous vos principes face à votre bout de chou !

L’environnement de bébé

La plupart des parents souhaitent offrir à leurs enfant un environnement le plus sain possible. Ce n’est pas pour rien que beaucoup de témoignages rapportent que de nombreuses personnes sont passés au zéro déchet à la naissance de leur premier enfant !

La toute première étape est donc de préparer une chambre saine. Pour la peinture pensez peintures écologiques. Disons même que c’est notre seule entorse à la seconde vie : mieux vaut acheter un pot de peinture écologique neuf plutôt que de faire les fonds de pots un peu douteux ! Pour allier écologie et zéro déchet, vous pouvez faire vous même votre peinture. Il suffit de mélanger de la farine, de l’huile de lin et les pigments de votre choix #easy !

Pour les meubles, privilégiez l’occasion. Achetés neufs, les produits d’ameublement et de décoration traités émettent des polluants chimiques pendant plusieurs mois. Il est donc d’autant plus sain de s’orienter vers des meubles d’occasion les plus simples possibles (en bois plutôt qu’en aggloméré plein de colle par exemple).

Enfin dites adieu à la javel et aux produits super désinfectants ! En utilisant des produits d’entretien faits maison à base de vinaigre blanc, bicarbonate et autres, vous contribuez également à préserver un environnement sain pour votre enfant.

Équiper bébé de façon minimaliste

Maintenant que la chambre est prête, il faut équiper bébé. Bien sûr, notre tout premier conseil sera de limiter autant que possible les achats. Les parents qui attendent un enfant ont l’impression qu’il faut acheter des milliers de choses pour bébé. Dans son livre Objectif Zéro Déchet, Monica Da Silva partage avec nous sa liste minimaliste pour bébé : une écharpe de portage (ou une poussette), un lit, un lot de couches lavables, un lot de lingettes lavables, un thermomètre, une petite baignoire, quelques gigoteuses, un tapis d’éveil, éventuellement un siège-auto et une petite trousse de toilette. Une partie de ces achats peuvent être faits très facilement d’occasion, simplement récupérés auprès d’amis ou de la famille.

Les vêtements sont aussi très faciles à trouver d’occasion en parfait état. Ils ont souvent été très peu portés. On en trouve à la pelle en vide-grenier ou sur des sites de vente d’occasion ou de don. Il y a aussi de très jolis dépôts-ventes ou magasins de secondes mains. Enfin, des sites, comme Little Panda, se spécialisent dans la vente de vêtements d’occasion de grande qualité. Vous pouvez aussi opter pour la location pour les premiers moi et choisir un site comme Tale Me.

Si vous faites attention à limiter les affaires de votre bébé, prenez garde à prévenir votre entourage. Les cadeaux (parfois inutiles, souvent en double) ont tendances à affluer à la naissance de bébé. Pensez par exemple à écrire une liste de naissance. Dans le livre de Monica Da Silva, Marie raconte qu’à la naissance de son bébé, elle a demandé à son entourage de fabriquer chacun un objet de décoration. Résultat d’après elle : “une chambre à l’ambiance unique, chargée d’affection accueillante et chaleureuse.”

Laver bébé version zéro déchet

Il en faut parfois des choses pour laver un si petit corps ! Voici le minimum syndical pour limiter les dégâts au niveau de la toilette : investir ou fabriquer quelques lingettes lavables, et utiliser des savons surgras, saponifiés à froid (achetés sans emballages bien sûr). À la boutique de la Maison du Zéro Déchet par exemple, nous proposons les savons de Marie de Terra Lova faits exclusivement avec de l’huile d’olive, parfaits pour bébé (et toute la famille !).

Pour remplacer la crème hydratante vendue dans des gros tubes cracras, opter pour une huile végétale bio. Elle peut même servir pour le reste de la famille ou faire la cuisine. 3 en 1 ! Le lait maternel remplace quant à lui très bien la crème contre les érythèmes. Sinon, vous pouvez aussi la remplacer par de l’aloe vera ou de l’hydrolat de lavande.  

Enfin : le liniment. Rien de plus facile à faire soi-même. Vous trouverez tout un tas de recettes sur internet. Il vous faudra de l’huile et de l’eau de chaux, disponible en pharmacie.

bebe dans son bain

La question épineuse des couches lavables

Dernier point et pas des moindres en terme de déchets produits : les couches ! La solution existe et vous la connaissez, ce sont les couches lavables. Notre tout premier conseil à ce sujet est “oubliez ce que vous pensez savoir”. En effet, on se fait souvent une fausse image de ce qu’est la couche lavable.

Si cela vous paraît trop difficile, allez-y par étape. Commencez par adopter le gant de change lavable. Pour les couches, optez dans un premier temps pour les couches tout en 2.  La culotte est lavable et les absorbants à l’intérieur de la couche sont indépendants. Cela peut permettre de tester avec des absorbants jetables pour les plus frileux pour passer ensuite à du 100% lavable.

Enfin, nous vous conseillons de jeter un petit coup d’oeil à la double page sur les couches lavables dans le livre La Famille presque Zéro Déchet. Et pour ceux qui n’ont pas le livre, nous avons rédigé un article entièrement dédié à la question pour vous aider à y voir plus clair.

2018-05-03T19:34:47+00:00